La vente de jeux dématérialisés, c'est pour bientôt !

Avatar Publié par Nicobelo Le 23/09/2019

Le 28 décembre 2015, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir intentait une action en justice face à Valve vis à vis de Steam, sa plateforme de distribution de contenu en ligne. Pas moins d'une dizaine de clauses sont considérées comme abusives, notamment celle empêchant la revente de jeux vidéo sur la plateforme.

Revente jeux Steam

L'inégalité des jeux dématérialisés face aux jeux en boîte

Les supports physiques tels que les CD ou les DVD, entre autre, ont depuis des années leur place sur le marché de l'occasion. Les jeux dématérialisés, au même titre que les jeux en boîte, subissent une perte d'intérêt à plus ou moins long terme, et il n'est en ce cas pas justifié pour l'association de ne pas pouvoir revendre son contenu alors que les autres supports le peuvent. Il serait alors temps que cette pratique soit autorisée, permettant ainsi l'ouverture d'une nouvelle porte commerciale.

Le verdict

Le 17 septembre 2019, le Tribunal de Grande Instance de Paris a rendu son verdict, annulant certaines clauses des conditions d'utilisation de Steam, et contraignant Valve à revoir le fonctionnement de sa plateforme afin que ses utilisateurs puissent revendre leur contenu.

Valve conteste la décision du tribunal

Suite à cette condamnation, l'éditeur américain reste sur ses positions en ce qui concerne sa politique d'utilisation, et compte bien faire face au jugement rendu par la justice. Il faudra donc attendre encore quelques années avant de savoir si oui ou non, les utilisateurs de Steam pourront revendre leurs jeux. Si cette possibilité de revente de contenu dématérialisé est confirmée en appel, l'UFC-Que Choisir « compte faire respecter cette décision et l'élargir à d'autres plateformes ».

Une mobilisation sur les réseaux sociaux

En attendant, l'association appelle tous les joueurs à se manifester sur les réseaux sociaux avec le hashtag #letmesellmygames dans le but de faire valoir leurs droits face à Steam, et de montrer leur soutien quant à la décision du Tribunal de Grande Instance. De cette manière, Valve finira peut-être par changer d'avis ?

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.